Tabac

Point sur les effets du cbd sur l’organisme et la santé de l’Homme

admin
Written by admin

Pour différentes raisons sanitaires ou carrément pour un usage récréatif, les produits psychotropes sont consommés. Le CBD ou cannabidiol est une substance chimique naturelle issue de la fleur du cannabis. Étant le cannabinoïde le plus présent dans la plante après le tétrahydrocannabinol  (THC), le CBD est consommé pour ses vertus sur la santé de l’homme. Mais qu’en est-il réellement ?

Quels sont les bienfaits du CBD ?

Évidemment, nombreuses sont les propriétés reconnues au CBD par les scientifiques et les médecins. Ces vertus sont ventées, car il s’agit d’une substance sûre et non addictive.

Le CBD pour soulager la douleur

Sur le soulagement des douleurs et inflammations, c’est unanimement reconnu, le cannabidiol est de plus en plus utilisé puisqu’il est très efficace. En effet, ce cannabinoïde qui s’attache à certains récepteurs spécifiques de l’organisme (CB1 et CB2) optimise la réponse naturelle du système nerveux à la douleur. De même, les propriétés anti-inflammatoires et antalgiques du CBD aident à soulager les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques. Qu’il s’agisse de l’arthrose rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, l’arthrose ou encore la fibromyalgie, cette substance aide à atténuer les souffrances des uns et des autres.

Effets cbd pour combattre l’anxiété et la dépression

Grâce à ses propriétés anxiolytiques, le CBD est cité parmi les meilleurs antidépresseurs. En effet, il est à réguler l’humeur du consommateur et à agir sur les crises d’angoisse. Il en est de même pour les symptômes d’anxiété et toutes les manifestations liées, de près ou de loin, à la dépression, un souci courant pendant l’arrêt du tabac.

Les effets du CBD sur d’autres maladies

Nombreuses sont les affections, des plus simples aux plus graves, qui pourraient être traitées à travers un usage thérapeutique du CBD. En l’occurrence, cette substance naturelle, reconnue pour ses attributs sur la sécrétion du sébum, est utilisée sous la forme de crème pour limiter les effets de l’acné. Le cannabidiol est aussi l’un des principes actifs d’un médicament prescrit aux malades de la sclérose en plaques (le Sativex) et ce, avec le tétrahydrocannabinol (THC). Par ailleurs, plusieurs maux sont soulagés avec le CBD, notamment :

  • l’épilepsie
  • le diabète
  • les nausées et vomissements
  • les inflammations chroniques de l’intestin et du côlon

Quid du CBD et les addictions

Le CBD est la substance idéale pour lutter contre les addictions. Il en faut beaucoup pour donner les mêmes effets que le THC. C’est ce qui explique que les gros consommateurs de cannabis ne l’utilisent pas comme substitut. Pour se sevrer du THC, la consommation du CBD est ce qu’il y a de mieux comme recommandation. C’est pareil en cas de tabagisme chronique et de l’addiction à certaines drogues.

Contrairement au tétrahydrocannabinol, le CBD ne donne pas l’impression d’être dans un état psychique et physique second. Bien que fortement lié au THC, il est connu pour ne pas reproduire les effets non désirés de celui-ci, comme l’angoisse ou l’addiction. Cela est dû au fait que ces deux substances chimiques agissent de façons différentes sur les récepteurs du corps. Il serait même capable d’atténuer les effets psychoactifs du THC, en fonction des quantités utilisées.

Les effets nocifs du CBD sur la santé humaine

Stimule la somnolence

La resine de cbd est très efficace pour trouver le sommeil. Ceci a comme implication un état de somnolence qui n’est pas recommandé lorsque vous pratiquez des activités qui demandent une grande concentration comme la conduite de véhicule par exemple.

Substance issue d’un produit psychotrope

Nombreuses sont les entreprises qui pratiquent des tests de dépistage dans le cadre du travail. En effet, vous pouvez vous voir déclarer positif à la consommation de cannabis avec la prise de CBD. Néanmoins, il faut noter que ces tests ne sont pas toujours fiables, car ils ne se focalisent pas uniquement sur le THC, mais bien sur un large spectre de cannabinoïdes comme le CBDa, le CBN, etc. Pour éviter toute surprise, il est préférable d’arrêter la consommation quelques semaines avant de passer un test de dépistage.

About the author

admin

admin

Leave a Comment